Correction des partitions FAT sous Linux

Etant linuxien par formation, il est évident qu’à choisir un système de fichier mon choix premier ne se porterait pas sur les formats Microsoft.

Mais on n’a pas toujours le choix, donc on va traiter d’un petit article ici qui permettra de faire les correction depuis votre console.

On me demande souvent de corriger les disques externe, ceux ci contenant la vie et les photos des personnes, et étant unique. en cas de plantage les carottes sont cuites !!

Sueurs froides, tremblement, méditation et incantations :d plus tard, voici ce que ça donne.

Partitions FAT

Certains appareils (lecteur DVD, décodeur TNT, autoradio ou systèmes propriétaires) n’acceptent que les lecteurs externes au format VFAT. Quand il y a des problèmes sur la partition et qu’on veut la corriger, c’est dommage de ne garder un windows que pour ça, il existe des commandes sous Linux.

Le paquet dosfstools possède la commande dosfsck qui permet de le faire:

sudo dosfsck -a -t -w /dev/sdc1

Cette commande va nous permettre de vérifier le disque /dev/sdc1 en réparant automatiquement les erreurs
sans confirmation (-a),
en marquant les mauvais secteurs comme tels (-t)
en le faisant immédiatement (-w).

Vous pouvez aussi ajouter les options -n (à la place de -w) pour simplement tester et -l pour afficher la liste des fichiers traités et -v pour avoir plus de sortie à l’écran.

Démontez votre disque sans le retirer avant de lancer la commande avec la commande umount /dev/sdc1

Partitions NTFS

Je n’ai pas trouvé de commande permettant de le faire. Si vous en connaissez une, je suis preneur.

La commande ntfsfix du paquet ntfsprogs permet de faire certaines réparations simples, mais pas une véritable vérification.

Comme le dit le man:

ntfsfix est un utilitaire qui permet de résoudre certains problèmes NTFS communs.
ntfsfix N’EST PAS une version Linux de chkdsk.
Il répare seulement certaines incohérences fondamentales du NTFS, reset le journal NTFS et programme une vérification du système de fichiers au prochain boot de Windows.

Cependant, on peut s’en sortir sans avoir windows installé, simplement avec le CD d’installation

Un exemple pour XP:

démarrez un ordinateur où le disque est branché depuis le CD d’installation
Dans les choix qui vous sont donnés, choisissez R pour réparation
Quand vous êtes dans la console de réparation, lancez la commande CHKDSK C: /R. Si un seul disque est présent, vous pouvez omettre de le nommer.

Si vous n’avez pas le CD d’installation de Windows, vous pouvez télécharger Revovery Console (RC.iso) fourni par The computer paramedic qui contient des outils de réparation et l’utiliser comme dans la méthode donnée ci dessus.

Notez que si vous avez eu un ordinateur sans CD d’installation, il est utile de le télécharger pour l’avoir sous la main, y compris pour réparer le MBR…

Pour Vista et Seven, la méthode est approximativement la même, même si elle n’apporte rien de plus.

Démarrez avec votre DVD d’installation et adaptez la méthode à ce qui vous est proposé. Vous pouvez aussi consulter cette page même si l’accès aux consoles de réparation est devenu payant pour des problèmes de licences Microsoft depuis Aout 2011.

Pas d'articles en relation trouve.

Be Sociable, Share!

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *